Blog de l'Antre de Fer

Tadam !

Voilà ce que je viens de recevoir par la poste : ma boite de jeu “Temple” envoyée par le site My Witty Games. Il s’agit de l’extension du jeu Witty Chronos.

Pour ce qui ne connaissent pas, My Witty Games est un site qui propose de participer au financement de divers jeux dans le but de sortir des jeux qui n’auraient pas pu voir le jour autrement (que sans aide au financement). Pour ce faire, le site propose l’achat de parts que vous pouvez ensuite répartir, comme bon vous semble, sur un (ou plusieurs) futur(s) jeu(x). Si le jeu atteint le montant suffisant, alors la production de celui-ci est lancée !

Suivant le nombre de parts investies, vos avez le droit à un cadeau ! Par exemple, avec l’investissement de trois parts vous recevez chez vous la boite du jeu que vous avez aidé à financer ! Cool, nan ?

Tous les détails se trouvent sur cette page.

Voilà, voilà !


Donjons et Dragons


On ne s’y attendait pas et on ne l’espérait pas non plus, mais il faut croire que c’est reparti pour un tour ! En effet, Gerry Lively a décidé de retenter l’expérience en nous proposant (gentillement) un nouveau volet de la saga Dragons Pie heu… Donjons et Dragons intitulé : The Book of Vile Darkness !

Après les deux premiers volets qui n’ont point su satisfaire les fans de med-fan, voici le synopsis de cette suite prometteuse :

“Un noble guerrier va devoir se battre contre des dragons et des démons tout en respectant son code moral, alors qu’il rejoint secrètement un groupe de méchants pour sauver son père kidnappé par Shathrax, un flagelleur mental qui menace de détruire le monde.”

Je vous laisse admirer le trailer qui nous promet un film épique ! Enjoy ! :)



Pour info, “The book of vile darkness” est à la base un supplément pour D&D 3.5. Un supplément réservé à un public “averti”, oui, oui, il y a quelques trucs un peu tordu dedans ! :) Perso, le plus intéressant dedans restait la description des neuf enfers (environnement, organisation, créatures qu’on y croise et bien entendu les stats des grands maîtres de chacunes des strates).

Source et casting de rêve : http://www.imdb.com/title/tt1733125/

Premier BarCraft à Paris

décembre 3rd, 2011

Bonjour à tous !

Une petite news un peu spéciale aujourd’hui, mais d’une importance capitale pour la suite de la (mini) communauté Starcraft de Paris… En effet, le week-end dernier (25 et 26 nov) quelques adeptes de StarCraft II ont organisé les deux premières soirées BarCraft à Paris ! (Les deux premières révélées et ouverte à tous, du moins…)
Alors, pour les novices ici qui se demandent en quoi consiste un BarCraft : il n’y a rien de plus simple, le but c’est de regarder un stream de StarCraft en vidant quelques chopes de bière ! C’est très développé à l’étranger (comme d’habitude, on est toujours à la bourre), et ça marche très bien là-bas ! Va savoir ce que ça donnera par la suite dans notre vieille contrée…

C’est en l’honneur de la DreamHack Winter 2011 que nous avons eu la chance d’être invité à deux endroits différents : Au Loumi’s (vendredi et samedi) et à la Bodega (samedi).
Voici une vidéo reportage qui retrace cet événement StarCraft au Loumi’s :


Barcraft Paris par dridr

Le samedi soir, il y a eu une tentative de BarCraft dans un vrai bar (avec des non-geeks et tout, si si je vous assure !). C’était à la Bodega mais ça n’a pas trop porté ces fruits. On avait le bon “coté bar” mais on a rencontré quelques problèmes techniques… Du coup, on a regroupé les motivés et on a migré à Loumi’s pour regarder la finale…
Voici juste une petite photo pour le souvenir tout de même :

BarCraft Paris Bodega

(C’était difficile de prendre de bonne photos, à cause de la luminosité, et de la qualité de l’appareil aussi…)

Pour les utilisateurs de facebook qui seraient intéressés, vous pouvez rejoindre le groupe ici. Pour les Lyonnais, j’ai eu vent qu’il y avait aussi eu un évennement BarCraft à Lyon le même WE, il y a de fortes chances qu’il le refassent… Pour les autres, il faut vous y mettre !

Au prochain BarCraft !

[Jeu] Le Roi des Nains

novembre 17th, 2011

“Tout le monde le sait : les nains sont barbus et leur roi l’est plus encore que les autres ! Le Roi des Nains, c’est donc un barbu plus barbu que les autres barbus.”

Ces derniers temps nous avons eu l’occasion de tester trois nouveaux jeux : Le Roi des Nains, La Cité des Voleurs et Pingouins (même si on l’appel plus souvent “le jeu des Pingouins”, ça sonne mieux). Dans le présent article je parlerai exclusivement du premier jeu dont il est question Le Roi des Nains.
Le jeu La Cité des Voleurs fera surrement l’objet d’un article à venir par la suite. Patience, chaque chose en son temps…

Le Roi des Nains

Pourquoi m’être laissé tenter par Le Roi des Nains ? Et bien tout simplement à cause du créateur du jeu Bruno Faidutti. Si ce nom ne vous dit rien, c’est que vous n’avez pas jouer à un des meilleurs jeu de tous les temps nommé Citadelles (rien que ça, hein). Il reste, à l’heure d’aujourd’hui, un des mes jeux préférés. Voilà pourquoi je me suis laissé tenter par sa dernière création.

Le Roi des Nains est un jeu de cartes (de 3 à 5 joueurs) oû le thème est basé sur les nains (bien entendu), les chevaliers et les gobelins. Il est inspiré du jeu de cartes Le Barbu mais revisité à la sauce fantasy. Les cartes de jeu sont identiques à des cartes de tarot mais agrémentées de sympatiques dessins. Les deux principales différences sont qu’il n’y a que 3 couleurs (les 3 races) et qu’il n’y a pas d’atout.

La partie se joue en sept manches (ou quêtes). Durant chaque manche, un des joueurs (celui qui possède la carte du “5 Chevalier”) tire une tuile quête qui représente l’objectif de la dite manche. La carte propose deux possibilités (générallement diamétralement opposées) et c’est celui qui a tiré la tuile qui choisit le quête qui sera prise en compte.
Pour la suite, ça se joue un peu comme au tarot. Celui qui a la main choisit la couleur, les autres suivent (si possible) sans obligation de monter, etc… A cela s’ajoute l’impact de la quête choisie. En effet celle-ci viendra modifier le déroulement de la partie.
A la fin de chaque quête, on compte les points gagnés et le vainqueur est celui qui aura gagné le plus de points à la fin des sept quêtes. Il est possible de ne pas gagner de points lors d’une quête, comme il est aussi possible de perdre des points (points comptés en négatif) durant une quête, et oui ça peut être vicieux. :)
Le jeu est composé d’une vingtaine de quêtes qui sont de différentes sortes. Elle peuvent vous forcer à gagner le plus de cartes d’un certain type, ou vous forcer à effectuer le moins de plis possible ou encore vous proposer d’effectuer des combinaisons avec vos cartes gagneés. A vous d’arriver à tirer votre épingle du jeu pour avoir plus de points que les autres.

En résumé, Le Roi des Nains est un jeu rapide, convivial et simple qui vous garantira une ambiance détendue autour de la table. De plus, son petit format est bien pratique pour être emporter un peu partout. :)

Gobelin monté

Page du jeu chez Bruno Faidutti.

[Film] Bienvenue à Bord !

octobre 5th, 2011

Bienvenue à bord

Pas de jeu pour aujourd’hui ! Pour une fois, c’est de cinéma que nous allons parler. J’ai eu l’occasion d’aller voir en avant-première un des derniers films français du grand écran : Bienvenue à bord !
Etant donné que j’ai eu la chance de voir ce film un tout petit peu avant les autres et que le film sort réellement ce mercredi 5 octobre, je me suis dis que cela donnerait peut-être envie à quelques indécis de se rendre au cinéma !

Dans Bienvenue à bord, Franck Dubosc incarne un animateur un peu candide sur un bateau de croisière. Au départ, il n’est pas tout à fait le candidat parfait, mais il se retrouve tout de même embarqué à bord, pour notre plus grand plaisir… (Au passage, le film est aussi une grosse pub pour la compagnie qui prête les “locaux flottants” et dont nous tairons le nom ^^). A l’affiche on retrouve donc Franck Dubock et son quota d’idioties, Valérie Lemercier, Gérard Darmon et Lionnel Astier… Autant dire qu’il y avait de quoi faire !

Bienvenue à bord est le genre de film qui fait plus que vous donner le petit sourire en coin : il fait rire ! C’est bête à dire, mais il y a un bon nombre de comédies pour lesquelles ce n’est pas le cas ! De plus, grâce à son coté “holidays on the sun” le film vous maintient dans ce climat d’été sous les tropiques durant une heure trente de plus.

Si vous avez envie de vous détendre et de rire un bon coup (apprécier Franck Dubock est un plus), ce film est pour vous ! N’hésitez pas !

Alors, qui remportera le titre de croque-mort le plus renommé de la ville ?

Voici un des deux derniers jeux qui sont venu s’ajouter à notre collection grandissante : Six pieds sous terre ! Au programme : déballage, tests et commentaires !

Six pieds sous terre

Présentation

Six pieds sous terre est un jeu de cartes dans lequel vous incarnez un croque-mort à l’époque du Far-West (genre ambiance Lucky Luke par exemple). Votre but est de gagner le plus d’argent possible en enterrant les morts de votre ville. Afin de devenir le croque-mort le plus riche de la ville, il vous faudra acquérir une place au cimetière de la ville et contenter la famille en deuil afin quelle vous confie le corps à vous et non au voisin (lui, c’est ennemi !). Pour cela, vous devrez vous doter des objets que la famille réclame pour l’enterrement et proposer le meilleur prix, bien entendu !



Ambiance du jeu

Rassurez-vous, même si on manipule des morts durant toute la partie, il n’y a rien de bien macabre dans ce jeu ! (C’est quand même accessible aux plus jeunes aussi !) Les dessins amusants des cartes sont là pour nous faire passer un bon moment. Le jeu est composé uniquement de cartes (pas de dés ou autres) et ayant pour thème le Far-West. Comme déjà évoqué plus haut, on se croirait presque plongé dans l’univers de Lucky Luke lorsqu’on y joue. En effet, on y retrouve comme personnage (à enterrer) des shérifs, des mexicains, et bien entendu les fameuses danseuses

Six pieds sous terre - jeu



Le cimetière

Le cimetière, oû vous allez enterrer les morts “gagnés”, est une sorte de damier composé de lignes et de colonnes sur lesquelles sont alignées les stèles (emplacement dans le cimetière). A 5 joueurs, le cimetière est composé de 16 stèles en 4 par 4. Ce qu’il est important de prendre en compte est qu’un bon positionnement des morts dans le cimetière peut vous rapporter plus de revenus. En effet, si vous enterrez un mort à coté d’un mort de même type (shérif, danseuse, etc), vous gagnez une prime. A vous de vous battre pour les bonnes places !



Système d’enchères

Dans Six pieds sous terre presque tout se résout sous la forme d’enchères entre les croques-morts. Cela vous permettra d’aiguiser votre sens des affaires (ça peut servir, sait-on jamais…).
Les enchères sont, par exemple, utilisées afin d’obtenir une stèle. Du coup, cela force les joueurs à se battre pour obtenir les meilleurs emplacements. C’est à eux de savoir jusqu’à combien ils peuvent payer pour récupérer la stèle qui peut rapporter gros. Bien entendu, si vous êtes le denier enchérisseur, vous remportez la stèle.
Il en va de même pour les lots d’objets que la famille réclame et qui sont vendus au marché. Les joueurs doivent qui s’y rendent doivent se départager les lots d’objets, tout en sachant que les lots ne sont généralement pas de compositions identiques.
Le système d’enchères est aussi utilisé par la famille du défunt pour déterminer quel croque-mort aura le droit d’enterrer le mort. Comme la famille tiens à payer le moins possible, c’est l’enchère la plus basse qui gagne cette fois-ci (+ cas d’égalité à voir).



Résolution d’enchères : cas non prévu

Juste une petite remarque. Il nous a été donné de constater qu’il y avait un cas non résolu dans les règles, il me semble. Nous n’avons pas trouvé d’issue officielle dans les règles pour le cas suivant :
- les deux joueurs ont proposé le même montant pour le corps,
- les deux joueurs possèdent le même nombre de stèles (sensé départagé dans les autres cas),
- pas d’offre supérieure.
Dans ce cas là, la logique voudrait que personne ne gagne le corps : la famille n’arrive pas à faire son choix…


Vous l’aurez compris, Six pieds sous terre est un jeu au thème original et plutôt fun dans lequel vous devrez gagner le plus de sous en enterrant les morts de votre ville…
A noter aussi qu’une extension pourtant le nom de “Commis et Pestiférés” est en route.

Powered by WordPress and WordPress Theme Generator.
Copyright © Blog de l'Antre de Fer. All rights reserved.